Staycation de luxe

Cette riante villa sise à Chaumont-Gistoux a été agrandie sur toute la largeur de la façade grâce à une extension Miniflat qui comprend deux éléments, une grande véranda et une charmante pergola. «L’association des deux est fréquente», assure Bert Dierick, gérant chez Miniflat. «On obtient ainsi en quelque sorte le beurre et l’argent du beurre. Dès que le temps le permet, on profite de la terrasse, grâce à la pergola qui protège efficacement du vent et des averses. Et s’il fait un peu frais, on s’installe dans la véranda qui donne vraiment l’impression d’être à la fois dedans et dehors.»

Avec le climat que l’on connaît en Belgique, on comprend le succès croissant de la pergola qui opère un joli retour. «Chez nous, la météo peut changer du tout au tout en quelques heures», confirme Dierick. «ll peut faire grand soleil le matin. Du coup, on invite des amis pour un barbecue, sauf qu’à midi il se met à pleuvoir ! Le pergola offre une solution idéale.» Aujourd’hui, les pergolas sont souvent pourvues d’écrans qui protègent efficacement contre la pluie et le vent.

Dierick a également remarqué que les clients qui en ont les moyens aménagent leur habitation pour qu’elle ait tous les atouts d’une maison de vacances, histoire de faire du staycation (vacances chez soi). «Les étés ont tendance à être de plus en plus chauds. Les gens qui ont une piscine n’hésitent pas à rester de temps en temps tout un été chez eux, en se disant qu’ils pourront investir l’argent économisé dans des travaux de rénovation.»

Design minimaliste

La famille Cumps-Struyf avait déjà agrandi la maison et installé la cuisine dans une annexe, mais la pièce restait trop exiguë et la vue sur le jardin trop limitée. Ils ont donc profité de la remise à neuf de l’ancienne cuisine pour rénover tout l’arrière de la maison et l’ouvrir davantage sur la nature.

«Le chantier a commencé par le côté cuisine et par l’agrandissement de la salle de jeux des enfants, puis est venue l’envie d’une pergola. Si le projet s’était arrêté là, l’ensemble aurait été un peu déséquilibré, du coup on a eu l’idée d’ajouter une véranda de l’autre côté de la pergola. C’est là que le papa a installé sa salle de billard», détaille Dierick. La façade arrière est maintenant unifiée et, grâce aux larges ouvertures sur l’extérieur, le centre de gravité de la maison s’est déplacé vers le jardin.

À l’arrière de la maison s’étend une vallée bien dégagée, mais il n’est pas rare que le vent souffle fort. Comme la construction est largement vitrée et offre une grande prise au vent, il a fallu soigneusement calculer la résistance de l’extension. Le choix s’est porté sur du vitrage structurel. Des piliers et des entretroises en acier assu-
rent la stabilité et maintiennent les vitres pour qu’elles ne plient pas sous la pression du vent. «Aujourd’hui, nos clients nous réclament très souvent des vérandas entièrement vitrées, avec des châssis aux montants à peine visibles, mais cela a ses limites. On doit naviguer entre l’esthétique et la faisabilité technique. Cela dit, relever ce genre de défi nous amuse, car cela nous permet de mettre en œuvre toutes sortes d’innovations et de nouveaux développements», souligne Dierick.

Pour conserver à l’ensemble un look design et contemporain, le débord du toit est resté aussi minimaliste que possible. Sa finesse ne permettait pas d’encastrer des screens solaires. Les stores ont donc été placées à l’intérieur. Ils n’empêchent pas la surchauffe mais filtrent la lumière du soleil et assurent l’intimité de la famille. Grâce au verre super isolant et à une bonne régulation de la température intérieure, cette protection se révèle tout à fait suffisante.

Realisatie: Miniflat
Tekst: Bjorn Cocquyt
Foto’s: INK Antwerp