Optimiser l’aspect, minimiser l’entretien

« Il faut sans cesse repeindre une véranda en bois alors qu’une véranda en aluminium ne demande quasiment aucun entretien. » Comme beaucoup d’autres clichés, cette affirmation est sans fondement. Que devez-vous faire et éviter de faire pour conserver votre véranda en parfait état pendant des décennies ? Un minimum d’entretien est indispensable mais rien ne vous empêche d’en faire un peu plus…

Vous aimez le bois ?

Il est inexact d’affirmer qu’une véranda en bois exige un entretien fréquent et en profondeur. Le toit étant la partie la plus exposée aux intempéries et au vent, vous pourriez opter pour une structure bénéficiant d’une finition extérieure en aluminium. Ensuite, choisissez des profilés en bois dur et durable, déjà peints avec une peinture à base d’eau. Ceci vous garantit une finition exceptionnelle et un matériau facile d’entretien avec une très longue durée de vie. Par-dessus la couche de fond spéciale de 120 microns, on applique une couche de finition de 40 microns de la couleur RAL de votre choix. Une nouvelle peinture n’est nécessaire qu’au bout de 6 à 7 ans : il suffit d’un ponçage doux avant application d’une peinture de même couleur ou d’une couleur différente si vous aimez le changement.

Le bois nécessite un peu plus d’entretien mais il est bien plus plaisant.

De l’aluminium tout de même ?

Laqué ou anodisé, l’aluminium ne doit être ni peint ni verni. Tel quel, il résiste parfaitement bien aux dépôts de saleté. Mais la facilité d’entretien ne signifie pas qu’il n’y en a aucun à effectuer : un contrôle et un nettoyage réguliers sont indispensables. Le nettoyage de profilés en aluminium s’effectue avec de l’eau, une éponge et un savon neutre (pH compris entre 5 et 8). Si vous vivez à la campagne, deux nettoyages par an suffisent mais comptez-en quatre si vous vivez en ville ou à la côte. Profitez de ce que vous entretenez les profilés pour nettoyer également les vitres que vous rincez à l’eau claire avant de les sécher avec un chiffon doux et non pelucheux.

Vitrage et toit

Pour nettoyer le vitrage, utilisez de l’eau tiède et un détergent neutre (par ex. Dreft), puis rincez à l’eau claire et séchez avec une raclette et un chiffon doux. Comme pour les profilés, il suffit de nettoyer deux fois par an si vous vivez à la campagne alors qu’en ville ou à la côte, il faudra compter sur quatre fois par an.

Pensez également à vider régulièrement les gouttières des feuilles et autres débris pour que l’eau de pluie puisse s’écouler sans entrave.

Au moins une fois par an

Veillez à libérer les trous de drainage des profilés et à contrôler les joints d’étanchéité. Vérifiez le bon fonctionnement des pièces mobiles et des points de fermeture. Dépoussiérez les parties mobiles (sans eau ni détergent !) et enduisez les charnières ou les points de fermeture avec un lubrifiant prévu à cet effet. N’oubliez pas de contrôler soigneusement les vis.

Nettoyez les rails des screens et des tentes solaires avant de vaporiser avec un spray à la silicone.

Photos : Verandaland

verandaland, veranda, pergola, tuinkamer
verandaland, veranda, pergola, tuinkamer