“Aujourd’hui, nous cuisinons dans le jardin !”

Vu l’impossibilité d’agrandir la cuisine, les propriétaires ont imaginé une solution pour le moins originale : ils l’ont faite construire dans leur jardin ! 30 m2 de confort et d’élégance, aussi ‘cosy’ en hiver que frais en été. Une pièce à vivre où la famille prend énormément de plaisir à se retrouver.

Toiture autoportante

Au moment de rénover leur maison, Fabienne et Renaud étaient décidés à conserver intacte la structure de la bâtisse existante, l’ancienne orangerie du château du village. Comment, dès lors, agrandir la cuisine sans toucher aux murs ? La solution s’est imposée, aussi simple qu’audacieuse : construire une annexe dans le jardin ! Il se dégage de cette construction une belle impression d’équilibre car tout a été pensé jusque dans les moindres détails. A commencer par la toiture autoportante qui l’allège considérablement. Grâce à l’absence de structures de soutien, rien n’entrave la vue : on est dans le jardin… sans y être vraiment !

Une isolation parfaite

Pour préserver l’harmonie de l’orangerie historique, on a pratiqué une ouverture haute et étroite, identique à celles existant déjà sur la façade arrière. L’annexe n’est pas collée à la maison mais elle y est reliée par un couloir de 1,5m de large. Il fallait une isolation parfaite, à commencer par celle du toit : 12 cm. Ensuite, le vitrage est de type Thermobel Advanced Stratobel qui ne laisse rien passer. Il n’est même pas besoin de stores pour se préserver du soleil. Enfin, le mur aveugle est recouvert de plaques d’aluminium verticales et horizontales, elles-mêmes recouvertes d’un bardage de bois de cèdre. Au final, l’isolation est aussi performante que celle d’une maison passive.

Des profilés minimalistes

Intégrés dans le sol, les profilés minimalistes de marque Orama – couleur RAL 7016 mat – permettent l’ouverture totale d’un angle : on est dans le jardin ! Grâce au débord du toit, l’entretien est quasi nul. Côté chauffage, la climatisation chaud/froid, une pompe à chaleur avec échangeur thermique, est logée de manière invisible dans le plafond. Très efficace, elle assure une température agréable été comme hiver. Pour la cuisine, Pauwels a travaillé main dans la main avec le cuisiniste Intercub. Au sol, le carrelage de grès cérame en relief de 90 cm par 90 est très peu salissant. Fabienne et Renaud sont ravis de leur nouvelle annexe : désormais, ils cuisinent et mangent au jardin en toute saison !

 

Réalisation : Pauwels Veranda’s

Photos : Pauwels Veranda’s

Date et durée des travaux : hiver 2016/2017, 5 mois (rénovation maison comprise)

Budget : 70.000 euros hors travaux préparatoires, cuisine et finitions

pauwels veranda's, veranda, pergola

Grâce à l’absence de structures de soutien, rien n’entrave la vue : on est dans le jardin… sans y être vraiment !

pauwels veranda's, veranda, pergola